Le Manifeste

Le Manifeste

Vous voulez en savoir plus sur mon approche d’une décoration éco-responsable? j’ai écrit ce manifeste afin d’expliquer ma philosophie. Je tente de clarifier et expliquer les compromis nécessaires pour avancer dans cette direction.

Savez-vous qu’il existe un point commun entre du marc de café, des écailles de poisson et du sable de fonderie?

Ce sont tous les trois des déchêts qui peuvent être revalorisés aujourd’hui. Nous voyons émerger des Startups qui utilisent ces déchets pour créer de sublimes matériaux utilisables en plan de travail ou dans du mobilier. Le monde de l’ameublement et de la décoration commence à se diriger doucement vers plus de responsabilisation.
Cependant, 2 problèmes persistent au niveau écologique et sanitaire.

Constats

Au niveau écologique

Les meubles sont fabriqués et assemblés avec beaucoup de matières différentes. La Chine reste le 1er pays fournisseur de meubles en France, ses importations ayant doublé en dix ans. Les meubles ne sont pas recyclables, mais incinérés ou enfouis. L’industrie de la pétrochimie règne en maître dans les matériaux synthétiques, les colles, les vernis, les peintures.
Pourtant, il existe des matières naturelles qui poussent chez nous sans demander trop d’eau, sans engrais (lin, chanvre, bois). Nous avons une longue tradition de savoir faire artisanal et des designers très sensibilisés à l’analyse du cycle de vie lors de la conception du produit.

Au niveau sanitaire

Le second problème qui préoccupe aussi beaucoup les français est celui d la qualité de l’air de nos intérieurs. Nous passons 80 à 90% en intérieur alors que nos intérieurs sont 5 à 10x plus pollué qu’à l’extérieur. Le formaldéhyde, présent dans à peu près tout ce qui constitue nos intérieurs, est considéré par l’OMS comme cancérogène certain depuis 2004.
Alors oui on peut aérer une pièce, cela va aider à purifier l’air.

Mais peut-être que la vraie solution, c’est de prendre le problème à la base et de ne pas introduire nous même toute cette pollution intérieure.

Ma Vision

J’ai créé Trait de Couleur, une agence de décoration d’intérieur éco-responsable basée à Rennes, je propose de remettre la valeur d’éco-responsabilité au coeur de la conception d’un projet de décoration. Mon projet s’articule autour de trois axes:

Le Conseil:

Je suis aujourd’hui capable de concevoir un projet éco-responsable du sol au plafond: le revêtement de sol, la peinture, le papier peint, le mobilier, les luminaires… dans le but de diminuer l’empreinte carbone de mes clients et préserver leur santé.

La Vente:

Je souhaite développer mon activité ensuite, en vendant des produits locaux, artisanaux éco-responsables: les tapis de maison Jésa, les illustrations de Pablo est une fille, les mosaïques de la Vilaine, les fauteuils de Margaux… afin de remettre leurs engagements artisanaux au coeur de ma démarche

La Matériauthèque:

Enfin, pour que l’impact de mon projet soit plus grand, je souhaite créer une matériauthèque éco-responsable, où ces pépites de nos startups française engagées puissent être connues des artisans, du grand public et des autres prescripteurs décoratrices. Dans un but de diffusion et de pédagogie.
Toutes ces activités seraient complémentaires et cohabiteraient afin de nourrir ma vision: l’éco-responsabilité en décoration deviendrait le standard.

Eco-responsable en décoration ?

Après plusieurs mois de formation et de sourcing, je suis en mesure de proposer une offre de décoration et conception du sol au plafond éco-responsable. Dans mon approche d’un projet de décoration éco-responsable, j’apporte une attention égale à chacun des trois piliers suivants:

plafond

Eco-responsable

Ce pilier est certainement le plus complexe à mettre en oeuvre. Beaucoup de paramètres rentrent en compte pour arbitrer sur l’éco-responsabilité d’un mobilier ou d’un matériaux. Plus de détails sur les critères sont donnés ci-dessous dans la partie "Meubles éco-conçus". Voici quelques exemples de matériaux que je recommande:

  • Peinture: peinture biosourcée à base d’algues de la marque ALGO fabriquée à Vern-sur-seiche. De très bonne qualité, à un prix très raisonnable dont l’entreprise à des valeurs humaines qui vont au-delà du produit (travail de 2 ESAT…).
  • Papier peint: Marques françaises, design et fabrication en France sur du papier labellisé FSC dans une imprimerie labellisé Imprim’vert, par ex. Le papier peint français (entre Rennes et Saint Malo), Isidor Leroy, Lé papier de Ninon…
  • Revêtements de Sols: linoleum, liège, moquette laine française, parquet massif ou contre-collé, carreau de terre cuite, carrelage patte blanche ou grès cérame…
  • Textiles: lin, chanvre, coton bio (éventuellement), laine française (pas de nouvelle zélande)…
  • Mobilier: bois massif local, acier, laiton, bronze, cuir végétal, osier local, cuivre, inox, fonte, verre recyclé, plastique recyclé (éventuellement)…

Design

Souvent, l’approche éco-responsable en décoration est associée à l’upcycling, le relooking et les meubles en palette (si je caricature), ceci avec un rendu esthétique plus ou moins aléatoire ou dans un style “récup”. Dans mon approche, je met l’aspect esthétique au premier plan. L’esthétique est souvent la valeur 1ère dans un projet de décoration classique. Je ne l’enlève pas pour favoriser l’éco-responsabilité, je décide que le projet doit être beau ET éco-responsable. Cela entraine plus de difficultés dans le sourcing, dans le respect du budget, mais je ne veux pas favoriser l’un ou l’autre. Avoir un intérieur design et beau est également source de bien-être pour ceux qui y habitent, ce qui est ma motivation derrière le beau.

Profitable

La maîtrise du budget est un facteur clé.

Respecter le budget du client, c’est tout simplement respecter le client et ses attentes.

Il est cependant intéressant de questionner sa répartition, son utilisation. A prix équivalent, je préfère favoriser des artisans locaux qui vont fabriquer des pièces uniques, plutôt qu’une grand enseigne même si le meuble est responsable. Il est plus impactant de payer plus cher un papier peint éco-responsable qui ne contient pas de PVC et préservera l’air intérieur et de rogner sur un meuble très design et cher en se rabattant sur de la seconde main un peu moins chère. Tout est une question de pertinence, de ventilation afin de produire une conception responsable, écologique et saine pour ses habitants.

Réemploi, Réutilisation et Recyclage

En terme d’éco-responsabilité, il s’agit des pistes à privilégier, et dans cet ordre: Réemploi, Réutilisation et Recyclage.

Réemploi

Il s’agit tout simplement d’éviter d’acheter du neuf qui aura nécessité l’utilisation de nouvelles ressources. Il s’apparente à la seconde main, mais j’y fais ici une distinction. Il s’agit de questionner le client sur le réemploi d’un meuble qu’il aurait déjà et dont il voudrait se séparer dans l’idée de changer toute sa déco en pensant que cette pièce ne pourrait plus y trouver sa place. Quelques exemples concrets:

  • Pour les particuliers: cette vieille commode issue du déménagement de la grand-mère peut probablement sublimer le petit coin près de l’entrée.
  • Pour les professionnels: ce meuble comptoir initialement utilisé à l’entrée du restaurant peut être réemployé dans les toilettes pour stocker des produits d’entretien.

Réutilisation

Il s’agit de réparer et donner parfois une autre fonction au mobilier. Nous pouvons ici imaginer repeindre un meuble abimé ou retapisser un fauteuil daté avec du textile éco-responsable. Quelques exemples concrets:

  • Pour les particuliers: détourner une tête de lit (type meuble cosy) en console.
  • Pour les professionnels: garder les plateaux de bureaux et acheter seulement des pieds mécaniques pour faire des bureaux ergonomiques.

Recyclage

Il s’agit d’utiliser des déchets et les transformer en nouvelles matières fonctionnelles et belles. Un bel exemple est cette startup Ostréa design, qui récupère les coquilles d’huitres, de moules et de saint-jacques de nos côtes bretonnes pour en faire de sublimes plan de travail ou tables.
Cette filière se développe à grande vitesse, nous comptons déjà 5 startups en France qui utilisent des déchets issus de la mer, mais bien d’autres se focalisent sur d’autres types de déchets: fibres végétales, sable de fonderie, drêche de bière… Quelques exemples concrets:

  • Pour les particuliers: créer une table basse au rendu marbre.
  • Pour les professionnels: créer un comptoir d’accueil chic et éco-responsable.
ffff

Quand mes clients sont très investis dans l’éco-responsabilité, on s’arrête parfois à cette phase, surtout lorsque le projet ne concerne que du mobilier, du textile et de la petite décoration.

Seconde main design

Vient ensuite le concept de seconde main. Cette approche est plus qualitative en terme de design, car il est possible d’aller sourcer de très belles pièces de designer, datant de plusieurs décennies. Ce type de sourcing très orienté design peut nous amener à faire venir des objets de d’autres pays européens. L’impact environnemental est donc plus important que les 3R (Réemploi, Réutilisation et Recyclage), mais cela reste cependant une option très intéressante, car:

  • nous utilisons de l’énergie seulement pour le transport, pas pour la fabrication et l’extraction de matières premières,
  • on peut accéder à des objets à un prix inférieur au neuf: par ex, un canapé TOGO peut être chiné à environ 2000 euros, contre 4000 en réédition de neuf.
  • attention, cependant, le design de seconde main peut coûter bien plus cher car les pièces peuvent être rares et uniques ce qui fera leur valeur.

Trait de couleur a des partenariats avec des plateformes de second main: Selency, Design market…

Produits neufs éco-conçus

Enfin, il reste l’option d’acheter des objets neufs éco-conçus. De nombreuses marques françaises et européennes se sont mises sur ce créneau et proposent des meubles respectueux de l’environnement qui s’appuient sur une analyse du cycle de vie:

Conception

  • De qualité, avec des matériaux résistants
  • Style intemporel, dont on ne se lasse pas, un design épuré plus ou moins éloigné des modes
  • Fonctionnel, dont la fonction est claire, voire à multi-fonctions

Matières premières

  • Issu de ressources locales
  • Issu de ressources recyclées (textiles, plastique, fer…)
  • Issu de ressources renouvelables
  • Labellisées et/ou tracées

Fabrication

  • Fabriqué ou transformé en France
  • A la main ou avec des machines mécaniques
  • Petites séries et/ou sur-commande (pas de surproduction)
  • Conditions de travail éthiques et/ou solidaires

Transport

  • Limiter les distances entre fabrication et client
  • Véhicules électriques ou peu polluants
  • Emballages réduits, recyclés, biodégradables
  • Optimisation de la place prise par le produit pendant le transport (démontable, empilable)

Usage

  • Répond à plusieurs besoins d’usage
  • Produit final sain pour l’utilisateur (pas ou peu d’émissions de COV, formaldéhyde, phtalates…)
  • Peu gourmand en énergie à l’usage

Tri et fin de vie

  • Réparable
  • Séparable
  • Recyclable
  • Biodégradable

Trait de couleur a des partenariats avec des plateformes et marques identifiées: Très Ecodesign…

L’utilisation de labels est aussi un gage de qualité à condition de bien déchiffrer leur implication. Cela demande une expertise et du temps pour bien comprendre ce qui se cache derrière.

Réfléchissons à notre CONSO même dans la DéCO.

Recent Articles

blog-image
Le Manifeste

Savez-vous qu’il existe un point commun entre du marc de café, des écailles de poisson et du sable de fonderie?

blog-image
Le Retour des Couleurs Saturées

Une couleur saturée peut aussi être qualifiée de vive, profonde, forte, intense…ou encore “flashy” ou péchue.

blog-image
Label "Professionnel de la décoration éco-responsable"

Trait de Couleur est un “Professionnel de la décoration éco-responsable” 🌿 …